L'euro se stabilise face au dollar, le yen s'enfonce face au billet vert

L'euro se stabilisait jeudi face à un dollar dopé par l'optimisme de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur l'économie des États-Unis, dans un marché attendant l'issue de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE), tandis que le yen s'enfonçait face au billet vert.

Vers 10H25 GMT (11H25 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2315 dollar, contre 1,2308 dollar mercredi vers 22H00 GMT. L'euro est tombé jeudi vers 07H20 GMT à 1,2296 dollar, son niveau le plus faible depuis le 20 août 2012, évoluant sous 1,23 dollar pour la première fois depuis cette même date.

L'euro gagnait un peu de terrain face à la monnaie nippone, à 147,72 yens contre 147,48 yens la veille.

Le dollar grimpait face à la devise japonaise, à 119,92 yens contre 119,80 yens mercredi. Vers 09H20 GMT jeudi, le billet vert est monté à 119,98 yens, son niveau le plus fort depuis le 29 juillet 2007, date à laquelle il évoluait pour la dernière fois au-dessus de 120 yens.

Le billet vert profitait de l'optimisme de la Fed qui a noté mercredi que l'activité économique aux États-Unis a poursuivi son expansion en octobre et en novembre.

Pour la première fois depuis plus d'un an, le Livre beige de la Fed abandonne les qualificatifs "modeste à modérée" que les représentants de l'institution utilisaient depuis plus d'un an pour caractériser la croissance.

Ce rapport de conjoncture, réalisé à partir d'informations relevées sur le terrain, couvre une période de six semaines avant le 24 novembre. Il est publié deux semaines avant la prochaine réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) prévue les 16 et 17 décembre.

Les investisseurs attendaient désormais la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis qui, s'il se révèle positif, renforcerait l'attente d'une remontée prochaine des taux d'intérêt américains, actuellement proche de zéro pour inciter au crédit.

Un resserrement monétaire aurait pour effet d'augmenter le taux de rendement du dollar et ainsi de le rendre plus intéressant pour les investisseurs.

Mais comme prévenait Connor Campbell, analyste chez Spreadex, le dollar pourrait avoir du mal à se maintenir à ses hauts niveaux, si les demandes hebdomadaires d'allocations chômage attendues jeudi et le rapport officiel de vendredi s'avèrent inférieurs aux attentes.

Les cambistes attendaient au préalable la décision de politique monétaire de la BCE, sur fond de spéculations accrues sur la nécessité prochaine de nouvelles mesures d'aide à l'économie de la zone euro, qui pourraient passer par des rachats d'obligations d'État.

Dans l'ensemble de la zone euro, la croissance a ralenti en novembre à son plus bas niveau en un an et demi, ce qui plaide pour une mise en place immédiate d?une politique de relance plus agressive de la BCE, estiment des analystes.

De plus, les chiffres de l'inflation en zone euro publiés la semaine dernière montrent un ralentissement de la hausse des prix à son niveau le plus faible depuis octobre 2009 (+0,3%).

"S'il y a une chose dont la zone euro a besoin, c'est d'une devise plus faible" alors la récente baisse de la monnaie unique devrait atténuer un peu la pression sur la BCE, notait Simon Smith, analyste chez FxPro.

Mais cet accès de faiblesse est en fait un renforcement du dollar, alors la probabilité de l'annonce d'un programme d'assouplissement quantitatif au premier trimestre 2015 reste très élevée. Ainsi, les cambistes "guetteront jeudi tout indice ou autre allant dans ce sens", prévenait M. Smith.

Les cambistes décortiqueront donc les propos du président de l'institution Mario Draghi suivant l'annonce de la décision de politique monétaire des gouverneurs de la banque centrale.

Si la détérioration des conditions économiques poussait la BCE à agir via l'injection de nouvelles liquidités dans le système financier de la zone euro, cela aurait pour effet collatéral de diluer la valeur de l'euro.

La majorité des analystes s'attend toutefois à ce que la BCE ne décide pas de mesures de soutien cette semaine mais prépare le terrain pour agir dès le premier trimestre 2015.

Vers 10H25 GMT, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 78,48 pence pour un euro, et montait un peu face au dollar, à 1,5694 dollar pour une livre.

La devise suisse restait quasiment stable face à l'euro, à 1,2036 franc suisse pour un euro, et se stabilisait face au billet vert, à 0,9772 franc suisse pour un dollar, après avoir atteint vers 07H20 GMT 0,9787 franc, un nouveau plus bas depuis fin mai 2013.

L'once d'or valait 1.204,26 dollars, contre 1.204,75 dollars mercredi soir.

Cours de jeudi Cours de mercredi

----------------------------------

10H25 GMT 22H00 GMT

EUR/USD 1,2315 1,2308

EUR/JPY 147,72 147,48

EUR/CHF 1,2036 1,2033

EUR/GBP 0,7848 0,7847

USD/JPY 119,92 119,80

USD/CHF 0,9772 0,9776

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.