tusk
orban
     Mon propos (libre)... 02 - "Démocratie... Libérale ? Autoritaire ? Chrétienne ?"

  Le 08 novembre, Donald TUSK, président du Conseil européen (chefs d'État ou de gouvernement), et aussi membre du Parti populaire européen (PPE), a pris la parole à Helsinki où se tenait le congrès du PPE. Ses propos méritent d'être cités au plus près de ce qu'il a dit.
 [...] Je tiens à dire très franchement que personne n’a le droit, du moins dans notre famille politique, d’attaquer la démocratie libérale et ses fondements. Nous ne pouvons souscrire à un argument selon lequel la protection efficace de la frontière européenne, de notre territoire et de notre identité, signifie défier les règles de la démocratie libérale.
 Laissez-moi être absolument clair :
 - Si vous êtes contre l'état de droit et un pouvoir judiciaire indépendant, vous n'êtes pas un démocrate chrétien ;
 - Si vous n’aimez pas la presse libre et les ONG, si vous tolérez la xénophobie, l’homophobie, le nationalisme et l’antisémitisme, vous n’êtes pas un démocrate chrétien ;
 - Si vous placez l'État et la nation contre ou au-dessus de la liberté et de la dignité de l'individu, vous n'êtes pas un démocrate chrétien ;
 - Si vous souhaitez des conflits et des divisions au niveau mondial et au sein de l'Union européenne, vous n'êtes pas un démocrate chrétien ;

 - Si vous soutenez Poutine et attaquez l'Ukraine, si vous êtes en faveur de l'agresseur et contre la victime, vous n'êtes pas un démocrate chrétien.
 - Si vous souhaitez remplacer le modèle occidental de démocratie libérale par un modèle oriental de «démocratie autoritaire», vous n'êtes pas un démocrate chrétien.
  Je voudrais croire que nous souhaitons tous rester fidèles aux idéaux de la vraie démocratie chrétienne.
[...]
  Mais à qui donc ce message pouvait-il bien être adressé ?

  Michel GRELIER, le 09 novembre 2018
 (la photo du haut est à porter au crédit du Conseil européen, celle du bas à yahoo.com. Les 2 sont issues de Google images)